Vidal dénonce « un procès d’intention »

« Je suis tellement loin de toute idée d’empêcher la liberté académique, de la recherche », a assuré mardi la ministre de l’Enseignement Supérieur, alors que 600 universitaires réclament sa démission.

Empêtrée dans une polémique sur l’islamo-gauchisme, Frédérique Vidal a remis mardi la question des étudiants au centre des débats en annonçant que les protections périodiques seraient bientôt gratuites pour toutes, lors d’une rencontre à Poitiers (Vienne) avec des étudiants. Mais elle n’a pas échappé à une question sur ses précédentes déclarations concernant…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *