Pourquoi la France a une carte à jouer pour cette CDM 2018

Ce samedi, l’Équipe de France a fait son entrée en lice dans la Coupe du Monde 2018 (victoire 2-1 face à l’Australie). Les Bleus, emmenés par Antoine Griezmann, Kylian Mbappé et Hugo Lloris, vont tenter de faire au moins aussi bien que 2014, et un quart de finale face à l’Allemagne (défaite 1-0).

Et si c’était la bonne ? 20 ans après la seule et unique Coupe du Monde de l’histoire de l’Équipe de France, les Tricolores débarquent en Russie avec un groupe ultra-prometteur. Destinés à de grandes choses, les hommes de Didier Deschamps possèdent encore plus de qualités, sur le papier, que l’équipe finaliste malheureuse de l’Euro 2016.

Même si la loi du terrain n’est pas forcément celle du papier, l’EDF se présente comme un outsider, si ce n’est un favori de la compétition même si le premier match face à l’Australie reste décevant (victoire 2-1). Un bond en avant comparé aux compétitions précédentes, où les Bleus étaient décevants ou manquaient de qualité. Cette fois, Deschamps peut compter sur des jeunes pépites prêtes à briller au haut niveau entre Presnel Kimpembe, Benjamin Pavard, Ousmane Dembélé, Corentin Tolisso et bien-sûr Kylian Mbappé.

La concurrence s’annonce tout de même bien relevée, puisque selon Bwin le Brésil et l’Allemagne sont les deux favoris pour la Coupe du monde. La cote pour que le Brésil remporte sa sixième Coupe du monde de son histoire, 16 ans après son dernier titre, est de 5.00. Cette année, les Auriverde ont retrouvé une certaine solidité défensive grâce au sélectionneur Tite et au retour en fanfare de Thiago Silva. Neymar, de retour de sa blessure, semble déterminé à inscrire son nom au panthéon du football mondial, et sera entouré de Gabriel Jesus, Philippe Coutinho, Roberto Firmino ou encore Willian. De bonne augure pour la compétition ?

Côté allemand, les champions du monde en titre sont toujours présents dans les grands rendez-vous. Demi-finalistes de l’Euro 2016, les Allemands sont prêts à remettre leur titre en jeu, et ont montré que la nouvelle génération allait être très difficile à battre : aucune défaite lors des matchs de qualification. Cependant, les deux nations pourraient se croiser dès les huitièmes de finale. De quoi offrir une chance supplémentaire à la France de remporter la compétition ? Pour les plus confiants, il est possible de parier, aussi, sur le Brésil qui ne gagne pas la Coupe du monde avec une cote de 1.16. La cote pour que l’Allemagne ne gagne pas la Coupe du monde est à 1.14.

Côté Tricolore donc, les bookmakers offrent une belle cote, qui mérite d’être tentée. Avec un groupe normalement à sa portée, la France dispose d’un calendrier potentiel plutôt accessible, et pourrait très vite se retrouver dans le dernier carré. La triplette offensive hexagonale, composée de Griezmann, Mbappé et Dembélé, devrait faire des étincelles et envoyer la France sur un orbite. Chez Bwin, la cote d’un triomphe français est à 7.50. L’occasion, pour les parieurs les plus courageux et téméraires, de fêter le 15 juillet prochain deux victoires : celle de la France et celle du compte en banque ?