Macron ferme l’ENA, dans le but de diversifier la fonction publique française

M. Macron s’est lancé dans un débat national pour sonder les causes de la révolte et, le 25 avril 2019, a annoncé pour la première fois que son alma mater serait éliminée. C’était un geste symbolique puissant, mais il a rencontré une opposition et deux ans se sont écoulés sans suite. L’ENA, semblait-il, survivrait après tout.

Plus tôt cette année, lors d’une visite à Nantes, le président a annoncé un programme intitulé «Talents» destiné à faire en sorte que, lorsqu’il s’agit d’écoles d’élite pour des postes de haut niveau dans la fonction publique, «aucun enfant de notre république ne dit jamais que ce n’est pas pour moi . »

Parmi les mesures annoncées alors figurait la désignation de plusieurs places par an à l’ENA pour les étudiants issus de milieux défavorisés, notamment les projets lamentables en périphérie des grandes villes où se concentrent de nombreux immigrés musulmans. La déclaration de jeudi a clairement indiqué que ce programme se poursuivrait au nouvel institut.

M. Macron a fait de la modernisation de l’État français une priorité, poussant à éliminer la bureaucratie excessive et à créer une fonction publique plus efficace et basée sur la performance. C’est un travail en cours.

Le président a été critiqué pour avoir concentré son énergie à attirer les électeurs à droite du spectre politique dans le but de parer à un défi lancé par la dirigeante de droite Marine Le Pen. Dans ce contexte, honorer une décision initialement prise en réponse au mouvement des gilets jaunes et visant à promouvoir la mobilité sociale et une plus grande diversité dans les postes de haut niveau de l’Etat est apparu important.

«Parmi les problèmes vitaux en France, il y en a un dont vous êtes conscient au quotidien: c’est la fracture complète entre la base de la société – les travailleurs, les retraités, les chômeurs, les jeunes, les étudiants – et l’élite supposée », A déclaré François Bayrou, un allié politique de Macron, à la radio France Inter.

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *