Médecins lancent un avertissement sur l’augmentation du nombre de patients français en soins intensifs contre le COVID-19 | Nouvelles du monde

PARIS (Reuters) – Le nombre de patients atteints de COVID-19 dans les unités de soins intensifs en France a atteint un nouveau record pour cette année, selon les données du ministère de la Santé dimanche, alors que les médecins ont averti qu’une troisième vague d’infections pourrait bientôt submerger les hôpitaux.

Il y avait 4 872 patients en soins intensifs traités pour COVID-19, près d’un pic de novembre lors de la deuxième vague de virus en France, bien qu’en dessous d’un maximum d’environ 7 000 en avril de l’année dernière. Le nombre de nouvelles infections a cependant diminué d’environ 5 600 à 37 014.

Un groupe de 41 médecins hospitaliers de la région parisienne a signé un article dans le journal Le Journal du Dimanche avertissant qu’ils pourraient bientôt devoir commencer à choisir entre des patients pour un traitement d’urgence.

Les scientifiques ont fait valoir que les mesures de verrouillage partiel du gouvernement ciblant les zones à forte infection comme Paris sont inadéquates face aux variantes de coronavirus à propagation rapide.

Le président français Emmanuel Macron a défendu cette semaine sa décision de ne pas imposer un troisième verrouillage complet et de garder les écoles ouvertes, mais a déclaré que de nouvelles restrictions seraient probablement nécessaires.

Le gouvernement tente également d’accélérer une campagne de vaccination tardive, dans le cadre d’un effort européen troublé entaché de pénuries de doses d’AstraZeneca qui ont créé des tensions avec l’ancien membre de l’UE, la Grande-Bretagne.

Le petit ministre des Affaires européennes, Clément Beaune, a déclaré dimanche à la télévision France 2 que la France recevrait 2 millions de doses sur un lot de 16 millions de vaccins AstraZeneca détenus par les autorités italiennes au milieu de la querelle de l’UE avec le groupe pharmaceutique.

Dimanche, près de 7,8 millions de personnes avaient reçu une première dose de vaccin en France, a indiqué le ministère de la Santé.

Il a également signalé 131 autres décès à l’hôpital liés au virus, portant le bilan du pays, y compris les maisons de retraite, à près de 95000, le huitième au monde.

(Reportage de Gus Trompiz et Gilles Guillaume; édité par Jane Merriman et Philippa Fletcher)

Copyright 2021 Thomson Reuters.

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *