enquête pénale ouverte après deux messes traditionalistes sans gestes barrière

[ad_1]

Le parquet de Reims a ouvert mercredi une enquête pénale pour « non respect des gestes barrière en période de pandémie » après deux messes traditionalistes de Pâques organisées par l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre et regroupant près de 200 fidèles dans l’église Sainte Jeanne d’Arc de Reims.

Le Procureur Matthieu Bourrette a expliqué à l’AFP s’appuyer sur les « directives générales de politique pénale adressées par le Garde des Sceaux le 3 avril dernier » pour ouvrir cette enquête, « notamment pour non respect du port du masque ».

L’enquête a été confiée au…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *