Le Crous de Reims lutte contre la précarité menstruelle

Une étudiante sur trois est concernée par précarité menstruelle.

En février dernier, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, avait la mise à disposition gratuites de protections périodiques, dans les résidences universitaires des CROUS et les services de santé universitaires.

En Champagne-Ardenne, le Crous s’est donc équipé de 16 distributeurs qui sont répartis dans ses résidences.

Huit se trouvent à Reims, quatre à Charleville-Mézières, un à Châlons-en-Champagne et trois à Troyes.

Dans son…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *