À Rennes, le ras-le-bol des livreurs Deliveroo et Uber eats – Rennes

Jeudi soir. L’estomac crie famine. Les étagères sont vides, à l’exception d’un paquet de riz et d’un demi-pot de sauce tomate. Le couvre-feu obère tout espoir de ravitaillement.

Dans cette situation, beaucoup se décident à commander un repas via une application en ligne. Avec, parfois, une pointe de culpabilité. Car si Uber eats, Deliveroo ou Just eat ont connu un pic de popularité avec les mesures sanitaires, le casse-croûte n’arrive pas par magie sur nos paliers. Dégoûtés par leurs…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *