les livreurs Uber Eats et Deliveroo veulent être mieux rémunérés

Des livreurs des plateformes internet Uber Eats et Deliveroo ont arrêté le travail dimanche soir. Ils demandent à être mieux rémunérés. Et au passage, un peu de respect de la part des clients et des restaurateurs. Leur mouvement se poursuit aujourd’hui.

Jean-Luc*, 32 ans, est de la vieille école. Il livre les repas, à vélo, à la seule force du mollet. Cela fait cinq mois qu’il travaille pour la plateforme de livraison internet Uber Eats, à Rennes.

Je travaille à temps plein, du lundi au vendredi, dans la vente de matériaux pour le bâtiment. Mais,…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *