« Un clandestin peut seulement prévoir de survivre » – Rennes

Le répit de la capitale bretonne n’aura duré que quelques semaines. Et la tristesse de devoir à nouveau se cacher se lit dans ses yeux. Avant même ses 30 ans, Elyaas Ehsas a déjà connu la guerre, les menaces de mort, l’exil. Dans sa vie d’avant, il était reporter de guerre pour une chaîne Hazaras, une minorité chiite persécutée en Afghanistan.

Menacé de mort par un groupe taliban, il prend « la décision la plus difficile de sa vie » en 2015 : celle de fuir son pays. « Être en…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *