Rouen. Sur les pas de Gustave et d’Emma – Voyage

[ad_1]

En son temps, les seuls Flaubert que l’on respecte, voire admire, sont le père, Achille Cléophas et le frère aîné, Achille, tous deux chirurgiens dévoués à leurs malades. Il est vrai que l’écrivain voit les Rouennais « Conservateurs qui ne conservez rien. Tout votre effort intellectuel consiste à trembler devant l’avenir ». Et pourtant l’auteur, grand voyageur devant l’Éternel, revient vers sa ville natale à laquelle il réserve une place de…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *