À Rouen, un étudiant invente un filtre anti-traumatisme pour Netflix

[ad_1]

Une personne sur dix sera touchée par un trouble post-traumatique au cours de sa vie suite à un accident, un attentat, une agression physique ou sexuelle ou encore un suicide familial. Pathologie reconnue, ces patients doivent évoluer dans une société truffée d’images violentes, notamment au cinéma ou dans les séries télévisées alors qu’ils ont besoin de se remettre. Étudiant à Reims au sein du programme Tema de Neoma Business School pour décrocher un Master 2 Management orienté vers l’innovation et le digital, le Rouennais Arthur Perry a donc développé « une…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *