Covid-19. À Rouen, les patrons de bars et de restaurants soignent leur blues à coups de marteau

[ad_1]

Faire des travaux comme on fait du rangement, pour remettre de l’ordre dans ses idées. Les patrons de bar ou de restaurant utilisent ce temps long d’un hiver covidé pour donner un coup de propre à leur établissement. Pour Antoine Souali, propriétaire de la brasserie B52, rue du Général-Leclerc, à Rouen, les visseuses, ponceuses et autres scies font office de thérapie. « Il y a un mois et demi, je ne voulais plus rentrer dans la brasserie.

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *