Dominique Charlet, « le maître des horloges » du musée du Gros Horloge à Rouen

Dominique Charlet déballe la petite machine qu’il vient tout juste de restaurer, une machine à arrondir. « C’est une machine qui permet de rectifier une roue qui est légèrement faussée, qui ne tourne pas rond ou dont les dents sont déformées » explique l’horloger. La machine est rutilante, réparée, briquée, comme neuve. 

La machine à arrondir servait à remettre en état la roue d’un mécanisme d’horlogerie. © Radio France
– Christine…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *