EN IMAGES. Visite de chantier sur le dock flottant de Rouen, qui accueille la drague aspiratrice

Cent mètres de long, entre 4 000 et 5 000 tonnes sur la balance, le bateau de dragage Daniel Laval est le plus lourd que le dock flottant du Grand Port Maritime de Rouen peut accueillir. Hors de l’eau depuis le 28 septembre, le bateau subit un arrêt technique de huit semaines.

Chaque année le dock flottant, un dommage de guerre datant de 1920 mis en service en 1927, accueille une dizaine de bateaux pour des arrêts techniques ou des réparations ponctuelles. Avec une ligne de tins (série de pièces de bois sur laquelle repose la quille d’un navire dans un dock) de 150 m, ce…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *