Environ 500 manifestants pour le 1er mai à Rouen

« C’était presque une évidence, » pour Mathilde Marnière, enseignante. Les manifestants présents à Rouen en ce 1er mai avaient à cœur de retrouver leur liberté de manifester. Même esprit chez Jean-Marc Préel, lui aussi dans l’Education Nationale, pour lui « restreindre la liberté de manifester n’a rien à voir, pour moi, avec la lutte contre la pandémie. » 

Une pandémie qui marque aussi les revendications

La crise sanitaire et ses répercussions sur l’emploi inquiète notamment le secteur de l’industrie. Max Langlois travaille chez…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *