Lubrizol conteste sa mise en examen après la catastrophe de Rouen

[ad_1]

L’industriel a été mis en examen pour « déversement de substances nuisibles » et pour des manquements ayant porté une « atteinte grave » à l’environnement à la suite de l’énorme incendie de son site Seveso survenu le 26 septembre 2019 à Rouen. Lubrizol a déposé une requête en nullité en août dernier auprès de la cour d’appel de Paris et « entend dénoncer les irrégularités de procédure dont elle a été victime et solliciter la nullité de divers actes de procédure et de sa mise en examen ».

Défaut d’impartialité

La société fait notamment état d’une…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *