Un homme qui avait traité Gérald Darmanin de « sale violeur » sera jugé à Rouen le 23 novembre

La CGT « exige l’abandon des poursuites pour outrage »

Il est poursuivi pour « outrage de nature à porter atteinte à la dignité ou au respect dû à la fonction » du ministre « dans l’exercice de ses fonctions ». La CGT a dans un communiqué « exigé l’abandon des poursuites pour outrage contre » le jeune homme et appelé à un rassemblement devant le palais de justice le 23 novembre.

« Comme le souligne notamment Amnesty International, de nombreux manifestants sont régulièrement condamnés pour outrage sur la base d’une loi vague permettant surtout de limiter le droit…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *