Strasbourg. Le fondateur et ex-patron du label Deaf Rock réfute les accusations d’agressions sexuelles et de viol

[ad_1]

Entendu mi-juin sous le régime de la garde à vue par la brigade des mœurs de Strasbourg, le fondateur et ex-patron du label Deaf Rock continue de nier les faits d’agressions sexuelles reprochés par plusieurs femmes. Le dossier est au parquet de Strasbourg pour être examiné.

Par Cél. L. –

Aujourd’hui à 19:53

| mis à jour aujourd’hui à 19:58
– Temps de lecture :

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *