Strasbourg. Pour une politique plus égalitaire contre la crise

[ad_1]

« De l’argent pour les facs et la santé », scande un groupe de jeunes massés derrière une banderole : « étudiant.e.s, salarié.es précaires : vener et deter », comprenez : énervé.e.s et déterminé.e.s ».

Derrière, le gros des troupes réunit des manifestants du secteur public (territoriaux, hôpitaux universitaires de Strasbourg, Éducation, cheminots…) et du privé. Parmi ces derniers, une délégation de l’entreprise Punch Powerglide mobilisée pour l’emploi. « Plus de 200 intérimaires travaillent sur le site, et lorsqu’ils partent, on en prend de…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *