à Strasbourg, le confinement invisible ou presque

Il y a d’abord ces bruits que l’on entendait pas lors du premier confinement : celui des écoles, des trams où se pressent des dizaines de personnes et puis de la circulation. Dans le centre de Strasbourg ce jeudi midi, les rues sont loin d’être désertes comme au premier confinement. Les mesures sont certes moins strictes qu’en mars dernier, mais certains sont perturbés par ce confinement qui n’en a pas l’air. 

Du monde dans les rues et peu de contrôles

« Je trouve ça un peu bizarre oui », avoue Geoffrey, un web designer de 28 ans. Il se…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *