Primes de maintien, discours présidentiel… Avant le succès à Strasbourg, Kita avait parlé aux joueurs

Le président nantais Waldemar Kita au centre d’entraînement des Canaris, le 30 décembre 2020. — Sébastien Salom-Gomis / Sipa

Bien sûr, les Nantais sont loin d’être sauvés. Mais la victoire dimanche à Strasbourg (1-2), conjuguée à la défaite des Nîmois à Lens (2-1), permet
aux Canaris de doubler les Gardois et de leur chiper leur place de barragiste.
Lorient, 17e, compte quatre…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *