[Roose] L’esclavage bientôt rétabli au nom de l’écologie ?

À Strasbourg, les nouveaux forçats de l’écologie transportent des tonnes de pavés en vélo pour verdir l’image de la ville. Une fausse bonne idée qui fait réagir notre chroniqueur, Grégory Roose, qui y voit une forme d’esclavagisme vert.

Les écolos dogmatiques inventent, avec une fierté candide non dissimulée, un nouveau type d’asservissement que l’on pourrait nommer éco-esclavagisme. De quoi s’agit-il ? L’intention est louable, mais le résultat est assez effrayant à plus d’un titre. À Strasbourg, un projet initié par l’Etat en 2019…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *