Strasbourg. Hoppmann et Kichka, dans la droite ligne de Tomi

L’un est un maître du portrait à charge. L’autre croque des situations avec une ironie détachée. L’Allemand, Frank Hoppmann, et l’Israélo-belge, Michel Kichka, sont les invités du musée Ungerer à Strasbourg. Une exposition visible, crise sanitaire oblige, uniquement en format digital.

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *