Thomas Ramos (Toulouse) : « Me mettre sur un transat et ne pas bouger »

[ad_1]

Comme ses coéquipiers, Thomas Ramos a vécu une nuit post-titre agitée. Mais un peu moins que certains. « Il y en a qui ne se sont pas couchés du tout. Moi, j’ai dormi trois heures, j’ai été un peu plus raisonnable (sourire). » Voilà sans doute pourtant l’arrière toulousain, reconverti ouvreur contre La Rochelle (18-8) en finale du Top 14, avait les idées claires, samedi après-midi, lorsqu’il a décroché son téléphone à l’arrivée de son équipe à l’aéroport Toulouse-Blagnac, où s’entendaient déjà des cris de supporters. C’était juste avant que les joueurs ne…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *