Toulouse. Abionyx, ex-Cerenis Therapeutics, se repositionne sur les maladies rénales

[ad_1]

Changer de cible thérapeutique. Une pratique qui n’est pas rare dans les biotechs pour revaloriser leurs actifs, l’exemple le plus célèbre étant celui du Viagra, initialement développé pour traiter les angines de poitrine. Sans efficacité sur cette indication après les premiers essais, il fut par contre observé un effet secondaire inattendu… qui a immédiatement repositionné le médicament sur les troubles de l’érection.

De son côté, après l’échec en phase 3 de son bioproduit mimétique du bon cholestérol HDL pour lutter contre les maladies cardiovasculaires,…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *