Depuis Toulouse, Taman remporte le pari du « digitalement humain »

« Nous ne sommes ni une entreprise de travail temporaire, ni un cabinet de recrutement », souligne le dirigeant de Taman, Jean-Claude Mazzocco. Et pourtant, la société toulousaine place bien des candidats en mission et en CDI. Si le dirigeant tient à se différencier, c’est que son offre est particulièrement innovante. Elle repose sur d’importants investissements et le déploiement d’un process de recrutement « maison ». Une approche également, qui combine digital et écoute des besoins. « Tout démarre par une interview du recruteur pour cerner les compétences…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *