Fête clandestine près de Toulouse, « une histoire de fou » pour les propriétaires qui devraient porter plainte

La propriétaire qui a loué le gîte transformé en discothèque ce samedi 10 avril au Burgaud près de Toulouse, devrait porter plainte. Dépitée et en colère elle n’aurait jamais imaginé subir une telle mésaventure et espère tourner rapidement la page de « cette histoire de fou ».

« Il n’y a pas eu de dégâts c’est juste très sale », raconte la propriétaire du gîte, exténuée et exaspérée par les nombreuses sollicitations des journalistes depuis les évènements de samedi. Dépitée et en colère, fâchée d’avoir été bernée par les locataires mais…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *