La colère des relégués Toulouse et Amiens, privés du « parachute » financier promis

Pour les mêmes raisons, les clubs ont majoritairement voulu ne pas maintenir les aides exceptionnelles à la relégation promises lorsque le foot français pensait encore encaisser 1,217 milliard d’euros par an entre 2020 et 2024. Ces deux décisions doivent être validées par le conseil d’administration de la LFP mercredi.

Mise en garde ignorée

Avant la réunion du collège de L1, Toulouse (18 M€) et Amiens (9 M€), les bénéficiaires du triplement des aides initialement prévues, ont envoyé une lettre recommandée à la LFP pour la mettre en garde. Mais il a…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *