Les bibliothèques se (re) mettent au « bibliodrive »

Une des bibliothèques de Toulouse. Illustration. — Fred.Scheiber

Entre les librairies fermées et les rayons non-essentiels bâchés, les dévoreurs de livres ont probablement épuisé leur stock après deux semaines de
reconfinement. Mais pour les lecteurs toulousains, il y a un nouvel antidote : les
bibliothèques municipales, tout simplement. Certes, elles sont fermées, mais elles déploient progressivement leurs « bibliodrives ». Comme leur nom l’indique,…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *