Quarante femmes interpellées à Toulouse pour avoir manifesté malgré l’interdiction de la préfecture

Le préfet de Haute-Garonne a interdit le rassemblement féministe « Marche de nuit non mixte » qui devait se tenir le 5 mars 2021, à Toulouse. Malgré cette interdiction, une quarantaine de femmes se sont rassemblées ce vendredi peu avant 18 heures et ont été interpellées. 

La préfecture avait décidé d’interdire la « Marche de nuit non mixte », prévue vendredi 5 mars, en raison de la volonté des participants « de ne pas respecter le couvre-feu mis en place au niveau national à partir de 18h00 (…) y compris en ayant recours à des actions violentes ».

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *