Toulouse. Au temps de la manufacture Virebent, et des sculptures en terre cuite

Par Rédaction de Toulouse
Publié le 15 Nov 20 à 15:25 

Autel de la Vierge Noire de Notre Dame de la Daurade. (©DR)

Parfois, les ambitions contrariées peuvent mener à des révolutions. C’est le cas des cinq frères Virebent (François, Auguste, Victor, Sylvestre et Prosper) qui ont justifié le sens de leur nom de famille (« vira vent » signifie en occitan « le vent tourne »).

Dans les années 1820, la municipalité de Toulouse n’accorde plus de crédit à leur père Jacques-Pascal.

Lui, l’emblématique architecte de…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *