Trois activistes jugés à Toulouse pour avoir décroché le portrait du président Macron

Ils sont trois, à se présenter devant le tribunal de Toulouse, ce vendredi 2 avril. Des militants de la lutte contre le réchauffement climatique sont jugés pour vol en réunion, pour avoir décroché le portrait du président de la République, Emmanuel Macron, le 19 juillet 2019.

Ce jour là, ces trois jeunes aujourd’hui âgés de 26, 30, et 32 ans sont entrés dans la mairie de Mérenvielle, un village de Haute-Garonne à l’ouest de Toulouse, pour enlever le cadre avec la photo officielle du chef de l’Etat.

Un geste symbolique de…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *