un derby reste un derby

Les plaques d’immatriculation frappée du numéro 31 ne feront pas les 75 kilomètres qui mènent à Castres mais un derby reste un derby. Un match pour une suprématie locale qui a pris de l’épaisseur ces dernières années (les Brennus du CO en 2013 et 2018 sont venus bousculer, entre autres, la suprématie locale) et qui revêt un enjeu important en cette fin de saison. 

« Un derby sans D majuscule » (Jacquet)

Côté terrain, ce rendez-vous de milieu d’après-midi est très important ce samedi. Castres, huitième (47 points) lorgne sur la sixième…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *