Un Saint-Saëns rare enregistré à Toulouse

L’Orchestre du Capitole de Toulouse vient de marquer son entrée dans l’Année Saint-Saëns. Il a enregistré l’opéra comique inconnu de ce compositeur, la Princesse Jaune.

On doit à Saint-Saëns pas moins de treize opéras qui, en dehors de Samson et Dalila sont passés aux oubliettes : le Timbre d’argent, Etienne Marcel, Henry VIII, Proserpine, Ascanio, Phryné, Frédégonde, Hélène, l’Ancêtre, Déjanire, etc.

C’est dire s’il y a des fonds de bibliothèque à ratisser au cours de cette année !

Ces ouvrages sont-ils médiocres ? A en juger par le peu qu’on en…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *