VIDÉO. Gers : il élève des oies grises de Toulouse, quasi disparues du département, pour les fêtes de fin d’année

l’essentiel
Arnaud Chotard élève 200 oies grises de Toulouse à Aubiet. Une oie à la chair fine qui séduit les tables parisiennes, alors qu’elle avait peu à peu disparu du Gers. Mais la Covid-19 a assombri un horizon qui s’annonçait dégagé.

Ce sont de belles bêtes de 6 kg, qui, une fois cuites lentement, ravissent les papilles des…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *