Un commerce de CBD, à Orléans, servait-il de « vitrine » à un trafic de stupéfiants ?

[ad_1]

Le site Internet est à l’arrêt depuis déjà plusieurs semaines. Les produits qui y étaient proposés : des fleurs de cannabidiol, dit CBD (censé contenir un faible taux de THC, responsable de l’effet psychotrope du cannabis), de l’huile ou du pollen de CBD, et autres produits dérivés de la culture du chanvre…

Profitant de contours juridiques flous – la possibilité de vendre du cannabidiol fait l’objet de vifs débats, en France, depuis 2018 –, une entreprise orléanaise de CBD proposait, via son site Internet, d’envoyer ses produits « dans…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *