un kilomètre de murailles le long de la Seille et de la Moselle

[ad_1]

C’était une question de tempérament, de goût pour l’Histoire, d’ambition moderne. Lorsque le tout jeune empire allemand annexe Metz (la Moselle et l’Alsace) en 1870, Guillaume Ier aime les remparts de Metz. Leurs 7 kilomètres de murailles, qui en font la cité la plus fortifiée d’Europe au Moyen Âge. Le bon état de l’ensemble, qui part de la future avenue Foch jusqu’à la confluence avec la Seille. Cet héritage de la République messine (1250 – 1552), au parcours si singulier. Guillaume 1er  décide de garder les remparts messins, au grand dam des bourgeois, qui…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *