un policier de la BAC à Reims témoigne

[ad_1]

Pour lui dit-il, « l’exceptionnel c’est le quotidien ». En tout cas c’est ce qu’on dit quand on est à la Brigade anti-criminalité. Ce fonctionnaire de police de la BAC à Reims -qui souhaite rester anonyme- témoigne de son quotidien dans les quartiers dits sensibles de la ville. Des quartiers prioritaires, Croix rouge, Wilson, Orgeval, où doivent être affectés 15 policiers supplémentaires comme l’ont promis le président de la République lors de sa venue à Reims et le ministre de l’intérieur. 

Dans nos têtes on a pas de zones de non…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *