ce que l’on sait du premier cas de réinfection « grave » par le variant identifié en Afrique du Sud

[ad_1]

Un premier cas de réinfection grave par le variant 501.V2 du coronavirus, identifié en Afrique du Sud, a été décrit par des chercheurs français, ont annoncé vendredi 12 février les hôpitaux de Paris (AP-HP). « Ce cas illustre le fait que le variant peut être responsable d’une réinfection grave après une première infection légère » avec le coronavirus classique, écrivent les chercheurs dans leur étude, parue mercredi dans la revue Clinical Infectious Diseases (lien en anglais). « C’est, à notre connaissance, la première description d’une réinfection avec le variant…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.