pavé carrossable pose

Pose de pavé carrossable allée

Le choix du revêtement extérieur est une étape importante dans un projet d’aménagement de surface. Que ce soit pour un jardin, une allée ou n’importe quel terrain situé en dehors de la maison, nombreux sont les matériaux envisageables. Pavés autobloquants, carrelage, pierre reconstituée, graviers, tous ces éléments trouvent leur utilisation pour une surface extérieure. Ce qui nous intéressera aujourd’hui concerne la pose de pavé carrossable pour une allée. Au même titre que l’enrobé, les pavés carrossables constituent une excellente solution pour une allée de passage de voiture. Avant la mise en œuvre des travaux, il y bien évidemment plusieurs informations essentielles à connaitre. Comment s’effectue la pose de pavés carrossables ? Quel est le prix d’un tel chantier ? Nous allons vous aider à en savoir plus sur ce type de pavage.

Pavé carrossable : caractéristiques

Par définition, le terme carrossable qualifie une route, un chemin ou une allée permettant la circulation de véhicules. Ainsi, un pavé carrossable est un revêtement de sol qui autorise le passage d’une voiture.

Pour que les pavés d’une allée soient carrossables, ils doivent avoir une certaine épaisseur. Cette épaisseur doit être inférieure ou égale à 6 cm pour permettre la circulation des véhicules légers. Dans le cas où des poids lourds de plus de 12 tonnes doivent passer par l’allée, l’épaisseur des pavés doit au moins faire 8 cm.

Les pavés carrossables se déclinent sous plusieurs matériaux différents. Ils peuvent être conçus en pierre naturelle, en béton ou en pierre reconstituée. Quand on parle de pierre, ce sont le granit, le basalte ou le porphyre qui sont les plus utilisés. Ils sont sélectionnés pour leur excellente durabilité et leur résistance.

Préparer le sol pour la pose de pavés carrossables

Bien évidemment, il faudra bien préparer le sol avant de passer à la pose de pavé carrossable. Les travaux préparatoires serviront à assurer l’efficacité et la durabilité des pavés. La préparation du sol est obligatoire puisque si on venait à directement poser les pavés, le résultat sera loin d’être satisfaisant, voire inefficace.

Délimitation de l’allée

Dans le cas d’un projet de pavage pour les particuliers, une allée sert généralement à relier la route principale vers un garage, ou éventuellement vers une place de parking dans un domaine privé.

Ainsi, vous devez dans un premier temps délimiter la zone de chantier à l’aide de cordeaux. Implantez les cordeaux sur les limites de l’allée en considérant le plan et la dénivellation. Lorsque vous placerez ces éléments, pensez à créer une pente pour l’évacuation de l’eau pluviale vers les espaces verts ou un caniveau. Respectez également les alignements aux constructions déjà présentes.

Terrassement

Les travaux de terrassement consistent à creuser la zone à une profondeur entre 20 à 60 cm. Durant cette étape, il faudra prévoir une certaine pente de 1 % afin d’éviter la stagnation de l’eau de pluie. Étant donné que la structure des pavés retient beaucoup d’eau, n’hésitez pas à aller au-delà de 1 %. À titre d’exemple, si une pente est à 3 %, cela signifie que la dénivellation est de 3 m sur une distance horizontale de 100 m.

Dans le cas où il s’agit d’une terre remblayée, il faudra damer la terre afin d’améliorer sa densité et sa résistance.

Fondations

Les pavés reposent sur des fondations utilisant quelques matériaux. La pose de la toile géotextile sera à effectuer juste après le terrassement. Effectivement, un tissu géotextile empêche chaque matériau de se mélanger aux éléments sous la construction. De plus, il supporte les gravats pour qu’ils ne s’enfoncent pas dans le sol.

La couche de fondation des pavés suit la toile géotextile. Elle peut alors être remplie par des gravats, des gravillons, des tuiles cassées ou des briques. Après la pose de cette couche, il sera encore nécessaire de damer l’ensemble. L’épaisseur des fondations varie selon l’utilisation de l’allée, mais également du type de sol sur le chantier. En règle générale, cette épaisseur est plus importante si l’allée doit recevoir des véhicules lourds.

Quelle épaisseur choisir pour vos pavés autobloquants carrossables ?

Les pavés autobloquants carrossables permettent de supporter le passage de véhicules légers et lourds sans se déformer. Quelques caractéristiques sont à respecter pour favoriser une bonne durabilité de votre installation. Intéressons-nous ensemble à l’épaisseur à choisir pour vos pavés autobloquants carrossables.

Pavés carrossables : Quelle épaisseur minimum pour supporter des véhicules ?

Le pavé doit être doté d’une épaisseur raisonnable pour qu’il soit carrossable :

  • Supérieure ou égale à 6 cm pour le passage de véhicules légers.
  • Supérieure ou égale à 8 cm pour le passage de véhicules lourds de plus de 12 tonnes.

Sachez que le marquage NF est un garant de qualité pour bien choisir vos pavés.

Comment bien choisir les matériaux ?

Sauf contre-avis du fabricant, tous les types de pavés sont carrossables à partir de 6 cm d’épaisseur.

Seuls les pavés en composite et les pavés en résine n’ont pas d’exigence de limite d’épaisseur :

  • Ce ne sont pas des pavés au sens du terme, ils ne suivent pas la norme d’exigence des pavés.
  • On peut les employer pour des zones carrossables.

Les pavés carrossables peuvent être en béton, en pierre naturelle ou en pierre reconstituée. Pour une question de durabilité, nous vous conseillons de vous informer sur les pavés autobloquants, ils vous permettront de profiter d’une allée plus solide dans le temps.

Comment choisir selon la norme ?

Les pavés sont normalisés :

  • La norme NF EN 1342 : pour les pavés de pierres naturelles pour le pavage extérieur
  • La norme NF EN 133 : pour les pavés en béton.

La marque NF assure :

  • La conformité des produits au niveau des exigences de performances qui sont prédéterminées.
  • Le contrôle par un organisme indépendant que la norme est honorée par le constructeur.

Le pavé carrossable : Quant est-il du marquage CE ?

Le marquage CE est obligatoire, mais il n’assure pas la qualité du pavé. En revanche, il garantit que le produit peut circuler librement dans la communauté  européenne. Le marquage CE montre que le produit correspond à des exigences minimum, surtout au niveau de la sécurité. La déclaration est effectuée par le fabricant.

Pose de pavé carrossable

La pose de pavé carrossable est, comme son nom l’indique, l’étape de mise en place des pavés. Deux options s’offrent à vous pour cela : la pose sur lit de sable et la pose sur chape de mortier.

Pose sur lit de sable

Que ce soit des pavés autobloquants ou non, la pose de pavés sur lit de sable est particulièrement efficace lorsqu’on utilise de la pierre naturelle comme le granit. Puisque la forme des pierres est irrégulière, leur pose se fait plus facilement étant donné que leur support est sablonneux. Cette technique de pose s’adapte aux zones piétonnes, mais également aux allées carrossables.

Après avoir effectué les fondations, il suffit alors d’étaler une certaine couche de sable d’au moins 5 cm au-dessus. Suivant les délimitations de la zone, il faudra alors placer les pavés les uns à côté des autres en laissant un espace d’environ 1 cm pour les joints. Pour combler cet espace, il suffit de verser du sable entre chaque pavé. Par la suite, il faudra alors arroser le sable pour le tasser et le solidifier.

La pose de pavé carrossable sur lit de sable est la solution affichant le prix le moins élevé. Le chantier est simple à mettre en œuvre et ne nécessite pas de gros travaux.

Pose sur chape de mortier

La pose de pavé sur chape de mortier est privilégiée pour les allées très souvent fréquentées. Il est même recommandé de poser le pavé carrossable sur ce support lorsque l’allée doit subir les contraintes liées aux poids des véhicules lourds. La conception de la pose sur chape de mortier est bien différente du lit de sable. Au lieu d’utiliser le sable comme matériau de support, les pavés seront collés sur une dalle de béton grâce au mortier. Il existe également une différence au niveau des joints. Ce type de pose nécessite l’attente de 24 h avant de pouvoir lier les pavés avec le joint.

Plusieurs revêtements extérieurs peuvent être réalisés en pavés sur mortier en dehors d’une simple allée. Jardin, accès garage ou même pour la conception d’une terrasse, les pavés apportent leur touche esthétique.

Étant donné qu’une dalle de béton est à prévoir avant la pose de pavé carrossable sur mortier, cette méthode affiche un prix bien plus onéreux.

pavé carrossable pose

Prix de la pose de pavé carrossable

Si vous avez fait le choix d’appeler un professionnel de la pose de pavé carrossable, sachez que leur tarif varie selon nombreux paramètres. Effectivement, le prix qu’ils imposent dépend de l’envergure des travaux, mais notamment de votre emplacement géographique. Ainsi, il n’y a pas de prix exact concernant le chantier pour pavés. Le tarif de pose de pavés carrossables comprend alors le prix des matériaux et le coût de la main-d’œuvre.Après avoir effectué des recherches auprès des professionnels et des artisans spécialistes, le prix de la pose de pavé carrossable est situé entre 30 et 120 euros par mètre carré, tout compris. Si vous souhaitez obtenir un devis bien plus précis, n’hésitez pas à contacter plusieurs entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.