La France dit qu’elle aussi pourrait bloquer les expéditions de vaccins

[ad_1]

La France pourrait suivre l’exemple de l’Italie et bloquer les expéditions de vaccins Covid-19 à l’étranger, a déclaré vendredi le ministre français de la Santé, Olivier Veran.

M. Veran a été interrogé sur la chaîne de télévision française BFMTV si la France pouvait ou non adopter une position similaire à celle de l’Italie à ce sujet. Le ministre français de la Santé a répondu en disant «nous pourrions».

Jeudi, l’Italie a empêché l’envoi du vaccin AstraZeneca qui était destiné à se rendre en Australie.

Lire la suite

Selon Reuters, AstraZeneca avait demandé l’autorisation d’exporter 250 000 doses du vaccin depuis son usine de fabrication d’Anagni, près de Rome, mais cela a été bloqué.

Cette décision, qui serait soutenue par la Commission européenne, représentait la première utilisation par le bloc d’un contrôle sur les exportations de vaccins, conçu pour aider à s’assurer que les grandes sociétés pharmaceutiques respectent leur contrat.

Il semble maintenant que la France pourrait emboîter le pas alors que l’Union européenne devient de plus en plus frustrée par la lenteur du déploiement des vaccins dans les 27 pays du bloc.

En réponse à l’expédition bloquée de l’Italie, le ministre australien de la Santé, Greg Hunt, a déclaré vendredi aux journalistes à Melbourne que l’Australie avait «soulevé la question» auprès de la Commission européenne. M. Hunt a ajouté: « En particulier, nous avons demandé à la Commission européenne de revoir cette décision. »

La nouvelle intervient alors que la France a signalé une augmentation du nombre d’infections à Covid au cours des deux dernières semaines. Le Premier ministre français, Jean Castex, a attribué cela à la variante britannique en disant: « La circulation du virus s’est accélérée au cours des deux dernières semaines et cela est clairement lié à la variante britannique. »

M. Castex, a également annoncé jeudi que le pays avait l’intention de vacciner au moins 10 millions de ses citoyens d’ici la mi-avril, avec des plans pour vacciner un total de 30 millions de personnes d’ici l’été.

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.