Robinson va diriger la France comme coup de pouce pour la Coupe du monde | L’insulaire

[ad_1]

Trent Robinson sera le fer de lance de la campagne française de la Coupe du monde de rugby à XV alors que les espoirs du tournoi se déroulant cette année ont reçu un énorme coup dans le bras.

Le mentor des Sydney Roosters a été confirmé mardi en tant que directeur du championnat de France de rugby, avec Laurent Frayssinous en tant qu’entraîneur-chef.

Robinson a une histoire avec le jeu français.

Il est marié à une Française et a déjà emmené les Roosters dans le pays après un passage de deux ans en tant qu’entraîneur des Catalans au début de sa carrière.

Robinson a emmené les Catalans à la finale de la Super League anglaise en 2011 et 2012, avant que Frayssinous n’assume le rôle dans le passage de Robinson aux Roosters.

La France n’a remporté aucun match lors de la Coupe du monde 2017, bien qu’elle soit la deuxième nation la mieux classée d’Europe.

Le remaniement fait suite à l’élection du nouveau président Luc Lacoste, qui admet que les nominations représentent une décision audacieuse.

« Certaines erreurs du passé nous ont obligés à faire des choix difficiles », a déclaré Lacoste lundi.

« Nous voulons qu’ils soient audacieux et néanmoins réalistes. »

Il a déclaré que l’équipe de France allait désormais entrer dans une « période décisive ».

« Avec le seul objectif de faire honneur à nos couleurs lors de la prochaine Coupe du Monde en Angleterre. »

La nomination de Robinson intervient alors que les organisateurs ont vu une lumière au bout du tunnel en Angleterre.

La sortie de la Grande-Bretagne du verrouillage a été révélée lundi, dans le but de rouvrir les stades avant le début du tournoi en octobre.

Les fans ont été absents des événements sportifs dans le pays depuis mars dernier, à l’exception d’une brève période en décembre où des foules allant jusqu’à 4000 pourraient y assister.

Les organisateurs du RLWC ont déjà indiqué qu’ils envisageraient de reporter le tournoi d’un an plutôt que de le jouer à huis clos en raison de difficultés financières.

« Nous sommes très encouragés par la feuille de route pour le retour des spectateurs dans les stades sportifs », a déclaré le patron du RLWC Jon Dutton.

« Nous reconnaissons qu’il y a encore des défis à relever, mais nous espérons vivement que ce tournoi … jouera un rôle dans le plan de relance de la pandémie de la nation. »

Australian Associated Press

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.