cartons de déménagement dans une pièce

Déménagement : à quelle aides a-t-on droit ?

Déménager peut vite coûter cher, notamment lorsqu’on a beaucoup de meubles et que l’on est une famille nombreuse. Pourtant, il existe des solutions pour faire baisser le prix. En plus de passer par le déménagement participatif, il est possible de bénéficier d’aides. On vous les présente dans cet article.

La prime de déménagement

Lorsqu’on a prévu de changer de domicile, il est intéressant d’investir dans certains outils de manutention, à l’exemple d’un diable. Cela permet de transport plus facilement de lourds cartons. Néanmoins, cela ne fait pas tout et encore moins baisser le coût d’un déménagement. Cependant, certaines aides existent, comme la prime de déménagement. Elle est proposée par la Sécurité Sociale Agricole (MSA) ou la Caisse d’allocations familiales (CAF). Cette prime s’adresse aux familles nombreuses qui agrandissent leur foyer. Pour trois enfants à charge, son montant maximum est de 995,54 euros depuis le 1er avril 2022. À noter que s’ajoutent ensuite 82,96 euros par enfant supplémentaire. Néanmoins, il est nécessaire de remplir certains critères pour pouvoir bénéficier de la prime de déménagement :

  • Être éligible à l’APL ou à l’allocation logement à caractère familial.
  • Avoir un minimum de trois enfants à charge.
  • Le déménagement doit être réalisé entre le premier jour du mois civil suivant le troisième mois de grossesse et la veille des deux du plus petit des enfants.

Par ailleurs, ces trois conditions doivent être remplies dans les six mois suivant le changement de domicile.

Le fonds de solidarité pour le logement

Géré par les conseils généraux, les fonds de solidarité pour le logement (FSL) permettent aux personnes en difficulté de déménager. Cette aide peut avoir la forme de prêt ou de subvention. En plus d’intervenir sur les frais liés au changement de domicile, le FSL peut servir à financer certaines dépenses liées à l’entrée dans un nouveau logement. Cela peut inclure :

  • Le dépôt de garantie.
  • Le premier loyer.
  • Les frais d’agence.
  • L’assurance du logement.
  • L’achat du mobilier de première nécessité.

Le fonds de solidarité pour le logement dépendant des départements, il est possible que les conditions d’obtention évoluent en fonction de la zone géographique. Par exemple, le FSL pourra être accordé du moment qu’un foyer perçoit la prime d’activité uniquement. Il se peut aussi que les revenus soient pris en compte. Dans ce cas, un ménage ayant des rentrées d’argent moins élevées pourra obtenir une aide plus conséquente. Il se peut aussi que l’attribution du FSL soit refusée dans le cas où les revenus du foyer seraient jugés trop élevés. C’est le conseil général qui sera chargé de déterminer le plafond à appliquer dans son département.

Mobili-Pass pour la mobilité professionnelle

Enfin, Action Logement propose plusieurs aides, dont Mobili-Pass. Cette prime, qui peut être accordée sous la forme d’un prêt ou d’une subvention, s’adresse aux personnes en situation d’embauche, de formation ou de mutation. Elle s’obtient dans le cas d’un plan de sauvegarde d’une entreprise du secteur privé. Pour en bénéficier, il est nécessaire de répondre à certains critères :

  • Changer de domicile pour des raisons professionnelles.
  • Être employé par une entreprise non agricole et ayant au moins dix salariés.
  • 70 km au moins vous séparent de votre ancienne adresse.

Il faut savoir que Mobili-Pass a pour objectif de financer les frais relatifs à la recherche d’un nouveau logement et à l’installation dans celui-ci. Son montant maximal évolue selon la zone géographique de la nouvelle résidence. Ainsi, la subvention est de 2 200 euros dans les zones A, A bis et B1 et de 3 500 euros pour la subvention associée au prêt. Pour les zones B2 et C, les montants sont de 1 900 et 3 000 euros. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.