Régime paléo

Faut-il adopter le régime paléo ?

Vous avez déjà entendu parler du régime paléo ou régime paléolithique ? Adopter ce mode d’alimentation, c’est repenser à sa santé et à son poids. Cette diète ancestrale renferme de multiples bienfaits et c’est pour cette raison que de plus en plus de personnes souhaitent s’y mettre.

Comment reprendre les habitudes alimentaires de nos ancêtres ? Est-ce que ce type de régime est adapté à tout profil et à tout âge ? Un petit tour d’horizon sur le régime paléo, ses principes, ses vertus et ses inconvénients.

Régime paléo : c’est quoi exactement ?

Le régime paléo est le fruit de nombreuses recherches scientifiques. Il ne sort pas en effet de l’imagination d’un médecin nutritionniste. Depuis une vingtaine d’années, ce régime fait parler de lui. Il a vu le jour en 1985 lorsque le docteur et anthropologue S. Boyd Eaton s’est attelé à effectuer une étude sur le mode de nutrition actuel. En effet, il compare ce régime aux anciennes habitudes de l’homme à l’époque paléolithique.

Le régime paléolithique reprend donc les routines alimentaires du chasseur-cueilleur et du nomade datant d’il y a environ 40 000 ans. L’anthropologue Boyd Eaton émet l’hypothèse que ce régime dépourvu de céréales et de produits laitiers serait notre allié pour gagner une grande performance physique et mentale.  

L’adoption du régime paléolithique requiert un tout nouveau mode de vie. Cela dit, il exige la suppression de certains aliments comme le sucre industriel, les viandes contenant beaucoup de graisses et les légumineuses (légumes secs). Quels sont alors les aliments à privilégier dans cette diète ? Voici une liste non exhaustive à retenir :

  • Les fruits
  • Les œufs
  • Les végétaux sans amidon
  • Les produits de la mer
  • Les viandes maigres
Aliments régime paléo

En quoi consiste le régime paléo ?

On cherche à éviter à tout prix les produits transformés lorsqu’on se lance dans le régime paléo. Ce régime n’autorise donc pas la consommation des huiles raffinées, des jus industriels, mais également des charcuteries et les viennoiseries. Ces aliments favorisent les maladies métaboliques et sont majoritairement à l’origine du surpoids à l’heure actuelle.

À noter que durant le régime, il n’y a aucune restriction en matière de quantité, ce qui signifie qu’il n’est pas indispensable de peser les aliments. Le régime paléo est basé sur la consommation de protéines animales, de certains légumes et de quelques graines. Avant l’époque industrielle, nos ancêtres ne consommaient que des produits 100 % naturels.

Si vous cherchez à améliorer votre métabolisme et à optimiser votre état de santé, ce régime est réellement fait pour vous. Il doit être combiné à un mode de vie plus actif propre à l’homme paléolithique. Pour cela, il sera important de faire des exercices physiques au quotidien. À cet effet, il faut réduire la sédentarité et se mettre au sport.

En se remettant à ce régime, on surveille de près notre poids tout en évitant de nombreuses maladies. Il faut le coupler avec la marche d’une trentaine de minutes par jour pour obtenir un résultat plus satisfaisant. Durant l’ère paléolithique, l’homme se déplaçait beaucoup, pêchait et chassait pour la survie. Ces habitudes permettent de limiter la fonte musculaire et aident à stabiliser le poids.

Combien de temps suit-on un régime paléolithique ?

Puisque les effets positifs de ce régime ancestral sur le niveau d’énergie et sur la perte de poids s’observent dès lors que le régime est suivi, on recommande de l’adopter à vie. En ce sens, les adeptes de ce style de vie alimentaire le suivent d’une manière générale pour le plus longtemps possible. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander l’avis d’un diététicien pour vous préparer.

Dans le cas où vous suivez l’alimentation paléolithique pour perdre du poids, vous pouvez l’arrêter au moment où vous avez atteint votre poids idéal. Attention tout de même à la reprise des kilos, signe que vous avez repris certaines mauvaises habitudes alimentaires.

Les étapes pour bien commencer ce régime

Le régime paléo comprend 3 phases bien distinctes qu’il faut connaître pour mieux s’adapter au régime :

  • Le paléo de base
  • Le paléo classique
  • Le paléo strict

La première phase qui est le paléo de base consiste avant tout à supprimer tous aliments riches en gluten comme le blé et l’orge. Vous allez privilégier les viandes, les oléagineux et les fruits. L’objectif de cette phase est d’apprendre à bien choisir ses aliments.

Dans la seconde phase, vous allez exclure dans votre alimentation tous les produits laitiers et les céréales. Durant cette phase, il ne faut surtout pas consommer de sucreries et de pâtisseries de toutes sortes, peu importe leur contenance en gluten. À cela s’ajoute la diminution de la consommation de café et d’alcool. Vous allez donc poursuivre votre alimentation uniquement avec les aliments autorisés.

Dans la dernière phase, vous allez continuer le régime tout en supprimant la consommation d’alcool. Une fois cette étape entamée, il faut maintenant arrêter de boire du café et du thé.

Il est essentiel de respecter l’ordre de chaque étape du régime paléolithique pour que votre corps ait le temps nécessaire d’adaptation.

Pourquoi adopter le régime paléo ?

Perdre du poids

Ce régime aide à garder une ligne régulière puisque c’est un régime pauvre en graisses. Les poids superflus gâchent non seulement la silhouette, mais aussi la santé. Il ne s’agit pas seulement d’un régime diététique qu’on doit suivre pour perdre du poids, c’est plutôt un mode de vie qu’il faut adopter.

Retrouvez la satiété en consommant plus d’aliments enrichis en fibres et en protéines. C’est pour cette raison que le régime paléo se présente comme la solution la plus saine pour maigrir plus rapidement.

Combattre les maladies métaboliques

De nombreux problèmes de santé peuvent être évités grâce à l’adoption de l’alimentation de l’homme paléolithique. Les produits industriels sont globalement à l’origine de certaines maladies chroniques. Puisque ce régime affiche un index glycémique très bas, il permet de vous éloigner du diabète. Il apporte notamment un équilibre acido-basique pour prévenir certains cancers tout en contribuant à la régulation du transit intestinal.

L’adoption d’une alimentation saine et bio du style de ce régime inhibe l’émergence ainsi que l’augmentation du cholestérol dans le sang. Cette diète pauvre en graisses et en sucre contribue aussi à diminuer les cas d’inflammation, soulageant ainsi les maladies auto-immunes comme l’arthrite.

Soigner la dépression

Le régime paléolithique est aussi utilisé pour réduire le stress et la dépression. En outre, il favorise la baisse de l’état de fatigue. Opter pour le régime paléolithique, c’est en quelque sorte se libérer de certaines addictions causées par une poignée d’aliments industriels. Dans cette perspective, il faudra bien respecter la diététique pour que ses bienfaits fassent leur effet.

Menu typique du régime paléo : quelques exemples

Diète paléo

Petit déjeuner

  • Omelette aux champignons
  • Lait de coco ou jus de légumes fait maison

Déjeuner

  • Volaille grillée ou viande maigre avec ou sans légumes
  • Salade de fruits

Dîner

  • Soupe aux légumes (carottes, poireaux, citrouille…) ou
  • Papillote de saumon et légumes

Les revers du régime paléo

Le régime paléo présente quelques inconvénients à ne pas négliger surtout si vous souffrez d’un problème de santé. Il exclut la consommation de certains aliments qui ne sont pas totalement nocifs pour la santé. Ce qui peut engendrer une certaine carence à la longue. Même si ce régime apporte de nombreuses vertus sur la santé en général, il n’est tout de même pas adapté à tout le monde.

Les végétariens, par exemple, ne peuvent pas suivre à la lettre cette habitude alimentaire en raison des restrictions que cela impose. Il est toujours indispensable de demander l’avis d’un nutritionniste ou d’un médecin avant d’entamer ce régime. Quoi qu’il en soit, le régime paléo permet de revenir en arrière, l’époque où on mangeait bio pour préserver la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.